Fin de l’arc 1

Les Ardents on finalement sauvé Talabheim des skavens, mais le prix fut lourd : la druidesse Svajonée a péri.

En récompense des services rendus, de l’héroïsme et des sacrifices, les offices des Ardents ont été reçus par l’Empereur lui-même.

Ils ont par ailleurs été récompensés par la ville de la sorte :

  • Don d’une caserne fortifiée pouvant accueillir 400 soldats dans le Nordgate.
  • 1 000 Co.
  • Réécriture de la charte avec :
    • Titre de noblesse de « Seigneur capitaine », cessible avec la charte aux héritiers de sang légitimes ou à l’acquéreur de la charte (valeur ~15 000 Co), assorti d’une voix décisionnaire au Parlement de Talabheim et d’une rente de 1 000 Co par an. En, cas de décès du seigneur capitaine sans héritier, le choix du nouveau porteur de la charte revient au Comte-Électeur de Talabheim.
    • Obligation d’inclure dans les couleurs des Ardents les armes de Talabheim et de les porter.
    • Affecter un tiers des troupes à la ville de Talabheim.
    • Exemption d’impôt pendant 5 ans.
    • Les Ardents demeurent réquisitionnables pour la défense de Talabheim.

En outre, les PJ gagnent 400 xp tandis que le touché miraculeux de l’Empereur soigne 2 points de folie et toute mutation. Enfin, une quarantaine d’Ardents accompagnaient les troupes impériales, portant l’effectif total de la compagnie à une soixantaine de soldats.

21e séance, 23/04/2018.

Publicités

Retour à Talabheim

Le lendemain de la terrible et miraculeuse nuit des mutants, la compagnie est péniblement retourné à l’auberge de Vigo à Sumpfeld, où elle y a croisé un étonnant elfe volant, Aélérel, messager de l’armée impériale qui se rapproche et devrait arriver d’ici 15-20 jours.

Selon les agents de Vigo, la forteresse des Chasseurs est tombée et le général a été exécuté. Il semblerait aussi que les rats soient en train de construire quelques chose. Le temple de Myrmidia et l’ambassade naine tiennent encore toutefois.

Après une semaine de soins et de repos,Albiot et svajoné découvre que leur terrible blessure s’est muée en une rune scarificielle signifiant « Une vie pour une ville ».

Avec l’acquisition de deux chevaux, la compagnie a pris la route de la villégiature des nobles de Talabheim. Là-bas, après une journée de voyage, les compagnons ont fait jonction avec leur troupe.

Ils rencontrent la comtesse de Kreiglitz-Untern qui leur demande d’attendre « quelques jours » pour leur donner leurs ordres et attend une confirmation de Farador quant aux stigmates de Sigmar sur Albior et Svajoné. Craignant trop que les aléas de la politique ne fasse pourrir la situation, la compagnie lève secrètement le camp pour agir.

Le lendemain, elle se rend aux mines accompagnée de 3 magistères et leurs 5 acolytes, 7 chevaliers verdoyants pour tenter de récupéré des explosifs. Las, les rats sont déjà là, ont massacré presque tous les mineurs et se sont emparés des explosifs. face à la dizaine de vermines de choc, 4 nains et 2 humains mineurs sont sauvés mais un chevalier verdoyant et un ardent sont tués.

Après une journée passé à créer suffisamment d’explosif pour faire sauter un petit bâtiment, le retour à Stumpfeld prend une journée de plus. Ils y découvrent un village incendié suite à une attaque de rats et rats ogres.

Vigo a appris que les rats construisent dans le quartier de la dragonnière et que les clans du Suppurateur et d’Assorad sont à couteaux tirés. par ailleurs, pour s’infiltrer parmi les prisonniers, il faut s’imprégner d’urine de rat…

Vigo et 3 de ses gars rejoignent l’expédition.

Alors que la compagnie s’approche des remparts de la ville pour s’infiltrer, l’appel d’Ulrik résonne dans la nuit.

L’infiltration dans le quartier des manoirs et une reconnaissance magique révèlent que le quartier de la Loi pullule de rats (contremaitres ?), la Promenade des dieux est infestée de rats-ogres luttant sûrement contre le temple de Myrmidia, tandis que les maisons de la dragonnière sont défrichées pour la construction d’une énorme bombarde mobile, pointée vers le Taalbastion et empestant la magie noire. Un rat cornu l’ensorcelle.

Gain de 100 xp.

Épisodes 14 à 16, janvier-février 2018.

Engagez-vous !

Hedwige y réfléchissait depuis de nombreux jours : plus possible d’attendre le reste de la Compagnie, il fallait recruter. Elle avait longuement répété, mimant les poses et imitant la prose du capitaine Willer, le vrai.

En entrant dans l’auberge L’esgourde à cochon du dénommé Vigo Schültz, elle savait que c’était la bonne occasion. Après un bref exercice de respiration et un raclement de gorge pour rendre sa voix plus grave, elle se glissa, désormais de plus en plus facilement, dans la peau du « capitaine Willer », oubliant la pauvre Hedwige.

Jetant négligemment une bourse d’or qui vomissait son contenu sur le comptoir pour attirer l’attention générale, elle se tourna vers l’assistance de mercenaires de l’auberge.

Lire la suite

Correspondances entre Volkner et le Grand Théogoniste

Extrait n°1 :

Frère-Capitaine, comme convenu, vous devez faire preuve de la plus grande vigilance vis-à-vis du Lecteur de Talabheim.

Grand Théogoniste Volkmar von Hinderstern

Extrait n°2 :

Frère-Capitaine, vous trouverez dans la cassette attenante des fonds pour accroitre l’influence de notre vénéré Sigmar en la ville de Talabheim.

Grand Théogoniste Volkmar von Hinderstern

 

Testament de Volkner

Moi, Frère-Capitaine de l’Ordre du temple de Sigmar, couche ici mes dernières volontés.

A l’aîné de mes batards, je lègue ma propriété d’Altdorf,

Au puîné de mes bâtards, je lègue ma fortune personnelle qui se trouve dans mes quartiers ainsi que chez le maître-argentier Siegbert Kluckholn résidant à Middenheim.

Au benjamin de mes bâtards, je lègue ma charge de petit échanson d’Empire.

A mon frère Berthold du Temple de Sigmar à Talabheim, je confie le marteau Grügnir, apanage de l’Ordre du temple de Sigmar, ainsi que mon grimoire de bataille.

A mon frère d’arme Aldehelm Schlechter résidant à Nüln, je lègue le Croc.

Pour Sigmar, pour Morr, pour l’Empereur.

Wendogg Volkner

Grimoire sacré de Sigmar de Talabheim

Imposant grimoire rédigé de la main même de Sigmar lors de son séjour à Talabaheim, il y a plus de deux millénaires. La reliure magique protège le contenu des outrages du temps et de la vermine.

Reposant dans le grand coffre du temple de Sigmar de Talabheim, il a été évacué par la Compagnie des Ardents pour éviter qu’il ne tombe entre les pattes velues des skavens.

Possesseur actuel : Albior de Nhamur.